Une étude sur les moustiques

Marais des Trous de Leu
Laura Czerniak - Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne
19 Avril 2018

Les moustiques figurent certainement parmi les insectes les moins sympathiques. Pourtant Jean-Philippe Martinet, étudiant en 1ère année de doctorat au sein de l'équipe "transmission vectorielle et épidémiologie des maladies parasitaires" de l'UFR de Pharmacie de Reims a décidé d'en faire son sujet de thèse intitulée "Moustiques de la région Grand-Est : inventaire des espèces autochtones et invasives et détermination de leur compétence vectorielle". Il a retenu la Réserve Naturelle comme site de recherche et mène actuellement des inventaires. Les moustiques sont des insectes très peu connus, et sur la Réserve Naturelle aucun inventaire n'a encore été réalisé. De plus, la RNR du Marais des Trous de Leu est implanté dans un contexte très urbain, à proximité de l'agglomération rémoise. C'est pourquoi, cette collaboration permettra à Jean-Philippe Martinet de compter une réserve naturelle régionale parmi ses sites d'étude et au Conservatoire d'espaces naturels d'améliorer ses connaissances sur la diversité des espèces. 

Ramassage des larvesLarves de moustique

Piège pour moustiques adultes

Site naturel : 
La Réserve Naturelle Régionale du Marais des Trous de Leu

A lire également

  • © CENCA - Mélanie Braillon-Vuille

    Visite de la présidente du Grand Reims dans la Réserve...

    Le 27/09/2018

    En ce mois de septembre ensoleillé, la présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin, accompagnée du délégué communautaire au Patrimoine Naturel Thomas Dubois et des maires de St Léonard et de Taissy a découvert et longuement visité la Réserve Naturelle Régionale du Marais des Trous de Leu. Les enjeux écologiques et les espèces patrimoniales ont été présentés pour illustrer la diversité des habitats de ce site remarquable aux portes de Reims.

  • Top départ des travaux dans la Réserve Naturelle Régionale...

    Le 29/08/2018

    Après un broyage des layons en mai et juillet pour faciliter l’accueil du public, les premiers travaux 2018 d’entretien du marais viennent de débuter par la fauche de roselière. L’association Reims espoir a débroussaillé manuellement 0,88 ha de végétation de marais. Les produits de coupe ont été ramassés et mis en tas dans le but de les valoriser par la suite en méthanisation.